Journans veut préserver sa biodiversité

Parce que, comme le dit l’adage, on protège mieux ce qu’on connaît bien, Journans fait partie des communes de l’Ain qui se sont portées candidates afin d’élaborer un atlas de la biodiversité communale. Il s’agit d’un document établi, avec l’appui de la Frapna, à partir d’un inventaire précis et cartographié des habitats, de la faune et de la flore.

Journans accueille de nombreux groupes d’espèces de faune et de flore. Un inventaire, mené par la Frapna en 2015 et 2016, a répertorié 350 espèces botaniques. Du côté de la faune, ont été observés 
- chez les vertébrés : 63 espèces d’oiseaux, 13 mammifères, 3 reptiles et 3 amphibiens
- chez les invertébrés : 42 espèces de papillons de jour et 9 libellules.

Composée de paysages variés (forêt, vignes, marais, village, prairies), la commune abrite des plantes protégées comme le millepertuis androsème ou l’orchis à fleurs lâches .
Pour préserver les espèces, il est important de protéger les milieux et les habitats où elles vivent. Par exemple : la zone humide à l’ouest de Chalix, les prairies à orchidées des Montagnardes ou la forêt communale de Saint-Valérien.

Il faut également veiller à ce que la faune ou la flore puissent se déplacer et accomplir ses cycles de vie en différents sites. C'est pourquoi la commune a décidé de se porter volontaire pour établir un atlas de la biodiversité communale (ABC).

 

Atlas de la biodiversité communale (ABC)

La démarche, engagée par l’État en 2010, a pour objectif d’aider les communes à connaître, protéger et valoriser leur biodiversité. Autrement dit, pour une commune, développer son ABC c’est

  • prendre conscience de l’importance de la biodiversité sur son territoire
  • améliorer cette connaissance en réalisant des inventaires des milieux naturels, de la faune et de la flore de son territoire
  • identifier et hiérarchiser les enjeux associés à cette biodiversité
  • impliquer ses habitants dans cette dynamique
  • prendre en compte la biodiversité inventoriée dans la gestion de son territoire.

 Le travail réalisé à Journans a mis l’accent sur les défis à relever dans les prochaines années :

  • optimiser la gestion du parc de la Sica qui regroupe une grande partie des secteurs botaniques à protéger (prairies demi-sèches à orchidées)
  • éviter la déprise viticole et agricole, notamment au sud des Rangoux où l’évolution naturelle, si aucune pratique agricole de substitution ne se met en place, conduira vers un embroussaillement puis un stade forestier avec le risque de l’implantation rapide du robinier dans un secteur où il est déjà bien présent. Une vigne en agriculture biologique pourrait présenter des milieux typiques intéressants
  • maintenir les zones humides. comme au nord du ruisseau de Chalix (entre les prés Charvet et Provaires). Celle-ci doit retenir toute  notre attention car elle est constituée de plusieurs habitats et abrite une espèce d’orchidée protégée. Les cours d’eau présentent un intérêt multiple : paysager, botanique et faunistique.
  • contenir la forêt qui gagne naturellement sur tous les secteurs en déprise.

Pour mener à bien cette démarche, la commune a passé une convention avec le Fonds de dotation pour la biodiversité, lui assurant une aide technique et financière.

 

La biodiversité à l'échelle nationale

La biodiversité (ou diversité biologique) désigne l'ensemble des variétés d'espèces vivantes présentes sur terre ou dans un écosystème donné. La biodiversité est un équilibre indispensable pour maintenir la diversité du vivant.
La France occupe le 1er rang européen pour la diversité des vertébrés et abrite 40 % de la flore européenne. De nombreuses espèces sont cependant menacées, en raison des pressions qu'exercent les activités humaines sur leurs habitats.

Le saviez-vous ?
Journans a obtenu une mention coup de cœur du jury, aux 5e assises nationales de la biodiversité à Dijon en 2015.


Un totem pour Journans

 

A l'occasion de la réalisation de l'atlas de la biodiversité, l’équipe municipale et la Frapna ont proposé aux habitants de donner un totem à notre village : un animal et une plante, choisis parmi ceux qui gîtent dans notre commune.

 

 

 

Désignés par un vote, organisé en janvier et février 2017, la chouette chevêche et la vigne ont remportés les suffrages.

 

 

 



Télécharger
Atlas biodiversité-Journans 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 19.1 MB
Télécharger
Bulletin Natura 2017 n°10.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB


D'autres infos et consignes en lien avec la biodiversité

Le frelon asiatique ... indésirable !

 Le frelon asiatique poursuit sa progression sur le territoire rhônalpin. Outre la problématique liée à sa présence dans les zones urbanisées, il est une menace pour la biodiversité et la santé des abeilles.

Plan régional de surveillance et de lutte 
Un dispositif de surveillance et de lutte, piloté par la FRGDS et la FREDON, vise à repérer et faire détruire les nids par des entreprises spécialisées avant la sortie des fondatrices (à la fin de l’automne), afin de maintenir la population de frelons asiatiques à un niveau acceptable.
Deux types de nids peuvent être observés :
-
les nids primaires, visibles dès les premiers beaux jours, au printemps,
-
les nids secondaires, visibles dès le début de l’été (délocalisation de la colonie qui abandonne le nid primaire, trop petit)

Comment signaler un individu ou un nid ?
Toute personne suspectant la présence d’un frelon asiatique est invitée à en faire le signalement
sur la plateforme de signalement en ligne frelonsasiatiques.fr ou via l’application mobile « Frelon Asiatique »

Télécharger
Flyer signalez le Frelon asiatique 2019
Document Adobe Acrobat 1.2 MB